La Thérapie neurocognitive Hiperion (musicothérapie)

La thérapie neurocognitive ou musicothérapie, a fait l'objet de plus de 60 années de recherche et de plus de 10 000 publications dans le monde.

Et elle continue d'évoluer...

Image de Bermix Studio

On la retrouve dans les hôpitaux où elle vient en aide aux personnes souffrant d'Alzheimer, Parkinson et de maladies dégénératives, en ralentissant les effets de la maladie.

Elle est aussi une aide énorme auprès des enfants en difficultés scolaires mais aussi émotionnelles.
 

Elle accompagne en développement personnel pour aider à prendre du recul et réduire le biais de distorsion cognitive dont nous sommes tous sujets. Elle accompagne remarquablement les dépressifs.

On la retrouve aussi dans les laboratoires de langues pour aider à corriger l'écoute et intégrer de nouvelles langues à une vitesse phénoménale

Et enfin, elle aide les personnes souffrant d'acouphènes et d'hyperacousie à réduire voir supprimer leur gènes auditives et à améliorer leur confort de vie.

COMMENT AGIT-ELLE SUR LES ACOUPHENES

ET L'HYPERACOUSIE ?

ELLE AGIT SUR LE CERVEAU

Des études ont été faites pour tester la musicothérapie avec support IRM et il a été démontré que la musicothérapie provoque une multiplication des connexions neuronales. elle va donc modifier la plastique du cerveau pour en améliorer le fonctionnement.La musicothérapie est d'ailleurs utilisée avec succès pour stabiliser les malades neurologiques (Alzheimer, Parkinson, sénilité... etc) 

ELLE FAIT TRAVAILLER LES MUSCLES DE L'OREILLE

Nos oreilles, sursollicitées, finissent par voir leurs muscles s'atrophier et sous-fonctionner. A l'instar d'un sportif surentrainé qui commencera à perdre en muscles.
Il est urgent de retrouver la tonicité des muscles du tympan et de l'étrier qui ont une fonction de régulation du son dans le corps.
Une fois renforcée, l'oreille retrouve un rôle de filtre des sons forts plus efficace.

ELLE REDRESSE LES CELLULES CILIEES

Avec  une exposition constante à des sons forts, lors d'un traumatisme sonore ou avec le vieillissement, les cellules cillées vont d'aplatir, un peu comme quand on marche sur l'herbe. Cet écrasement peut être générateur d'acouphènes. 

ELLE AIDE À MIEUX GÉRER LE STRESS

Il existe un cercle vicieux évident entre acouphènes et stress qu'il est urgent de casser. Le stress étant puissamment générateur d'acouphènes et inversement... 
 

Beaucoup d'études démontrent les capacités de la musicothérapie à calmer le stress et l'anxiété.

cf la vidéo "Angoisses, stress et acouphènes"

ELLE FAVORISE L'HABITUATION

Le programme de musicothérapie est conçu pour être écouté très bas et sans focaliser dessus. La pratique quotidienne apprend au cerveau à mettre le son en tâche de fond et ne plus s'en préoccuper. 
 

La musico peut permettre au cerveau d'acquérir la capacité de vous faire ignorer vos acouphènes, et ce quelle que soit leur intensité. 

Wave

Mireille, 56 ans

La grande nouvelle est que cette semaine je n’ai pas eu de crise majeure sachant qu’il y a seulement quelques jours j’en étais à 3 grosses crises par semaine. Youpi !

Benjamin, 48 ans

Pour vous dire que cette semaine je n’ai pas eu d’acouphènes depuis Lundi , aujourd’hui un tout petit peu.

Thomas, 36 ans

Merci beaucoup.La cure est vraiment efficace pour moi.Hier les acouphène se sont estompés dans la journée et aujourd'hui je n'ai rien du tout.Pourvu que ça continue comme ça.