Rechercher
  • Claire

Acouphènes : potion magique ?

Mis à jour : 18 oct. 2019



Il y a de plus en plus d'études qui établissent une corrélation entre acouphènes et congestion cérébrale. Autrement dit, un problème de microcirculation (que l'on va souvent mettre sur le dos de l'âge) et de congestion lymphatique.


La microcirculation évoque aussi bien la circulation du sang (apport des nutriments aux cellules), que la circulation lymphatique (drainage des déchets de la cellule jusqu'aux ganglions)

Une congestion cérébrale signifie une mauvaise circulation, aussi bien de la lymphe que du sang, au niveau de la tête. Condition qui peut être aggravée si l'on vous a retiré les amygdales ou les végétations, puisque les ganglions sont les usines de traitement des déchets du corps : Il est alors plus difficile pour le corps d'éliminer les déchets qui stagnent dans la tête.


Pourquoi la congestion cérébrale ?


Rien de très nouveau ici : pollution de l'air, pollution des eaux, pesticides, surconsommation de nourriture, malbouffe, cuisson à outrance, produits chimiques (crèmes, shampoings.. etc)

Nous nous GAVONS de polluants. Sans compter que le corps a déjà ses propres déchets métaboliques à évacuer...


Essayez, juste pour voir, de laisser vos poubelles s'entasser dans la cuisine pendant une semaine... Vous comprendrez vite ce qu'on fait subir à notre corps...

Favoriser la circulation de la lymphe et du sang ne peut qu'être bénéfique lorsque l'on est acouphénique. (et pour tout le monde de toutes façons. Vous c'est les acouphènes mais soyons honnêtes : pour un autre ce sera les maux de tête chronique, un autre les sinusites à répétition, et pour l'autre la cellulite jusqu'à aller des choses de plus en plus grave et de plus en plus chronique...


Il y a quelques années, les légistes parisiens ont rapporté un fait "intéressant" : depuis quelques temps, en pratiquant des autopsies, ils ont remarqué une couche noire et visqueuse, juste sous le cuir chevelu qui n'était pas présent autrefois. La composition de la couche? des déchets évidemment... Tout ce que la tête ne parvient plus à décharger. Inquiétant, non?


Le jeûne et la monodiète sont les méthodes les plus efficaces pour permettre au corps de se décharger de ses toxines. Je ne peux que vous recommander d'inclure ces pratiques santé dans votre vie.

Mais aujourd'hui nous allons aborder une autre façon d'améliorer sa santé...


Une potion magique pour les acouphènes


Les plantes sont une aide considérable.

Pendant longtemps je ne croyais pas trop aux plantes mais depuis quelques mois, j'ai vraiment pu constater leurs effets et c'est une piste, pour toute personne en quête de guérison, qui offre de nombreux atouts.


Puisque nous en avons parlé, nous avons besoin de plantes capable d'agir sur la micro-circulation et l'oxygénation du cerveau. Mais aussi une plante qui permettra d'éliminer les déchets plus facilement, et au passage ("au pas sage") de nous détendre. Parce que les acouphènes... Ca rend nerveux...

Tout ça dans une merveilleuse synergie.


Alors, voilà la recette de notre potion magique :)



Ingrédient 1 : le ginkgo biloba pour la micro-circulation


Si le ginkgo entre dans la composition de tous les produits anti-acouphènes présents sur le marché, ce n'est pas un hasard.


Prenons les résultats de 19 études cliniques (1) qui se concentrent sur les effets du ginkgo biloba (même origine : extrait EGb 761) sur les acouphènes, menées partout dans le monde, avec ou sans comparaison placebo et sur différents types d'acouphènes : les résultats sont globalement positifs et encourageants.




Alors concrètement que fait-il ?


  • Il améliore la circulation cérébrale

  • Il réduit l'inflammation

  • Il agit comme antioxydant

Cette triple action en fait un incontournable dans la sacoche du druide


ou ingrédient 1: le gui pour la régulation de la tension et la nervosité



Eh oui ! Vous n'imaginez pas une potion magique sans gui, non?

Bon en fait si, c'est juste une alternative. Mais ne pensez pas que votre meilleur intérêt réside dans le ginkgo : tout dépend de votre tension.


"La plante qui guérit tous les maux" disaient les druides. Surprenant qu'il soit tombé en désuétude. Surement à cause de la toxicité de ses baies. Il a cependant retrouvé ses titres de noblesse grâce à Rudolph Steiner qui en a fabriqué un traitement contre le cancer au début du siècle précédent, encore utilisé aujourd'hui en Allemagne.

Toujours est-il que le gui nous intéresse et pour cause :

"Le gui peut également être considéré comme remède contre les troubles du coeur et de la circulation. Lors de troubles graves de la circulation, on ne peut jamais conseiller suffisamment le gui. Comme le gui possède des substances qui normalisent tout le fonctionnement du corps, quelque chose d'inimaginable se produit : à savoir que l'hypertension baisse et que l'hypotension monte. (tous les maux accompagnant une tension anormale comme la congestion cérébrale, les étourdissements, les bourdonnements d'oreille et les troubles de la vue disparaissent. (...) A notre époque si pressée, où tout le monde doit faire face à des exigences toujours croissantes, nous avons certainement besoin de tels auxiliaires."(3)


C'est donc son rôle de régulateur qui va nous intéresser. Si votre tension est normale, commencez avec le ginkgo. Si vous êtes en hypertension ou en hypotension, le gui est à privilégier. Avec ces 3 ingrédients dans notre potion, nous avons un trio gagnant pour réguler toute la fonction circulatoire sanguine. Reste à agir sur le système lymphatique.


Ingrédient 2 : la vinpocétine pour l'oxygénation


La petite pervenche a une action très forte sur la tête et le cerveau et agit efficacement sur les troubles liés à une mauvaise circulation cérébrale. (2)


Elle va notamment agir sur l'oxygénation grâce sa richesse en alcaloïdes et plus précisément en vincamine. Celle-ci a plusieurs effets :

  • elle dilate les vaisseau sanguins

  • elle agit sur l'irrigation du cerveau en provoquant un accroissement du débit sanguin et de l'oxygénation.

  • elle protège les capillaires

  • elle améliore la circulation artérielle au niveau du cerveau : troubles de la vision, de l'audition et troubles cognitifs.

Hors, là où ça devient TRES intéressant pour nous, c'est qu'on trouve dans le commerce un dérivé de la vincamine qui s'appelle "vinpocétine" La vinpocétine c'est la petite pervenche puissance 4, autrement dit elle agit très fort sur certaines des causes les plus répandues des acouphènes (mauvaise vascularisation, mauvaise circulation, insuffisance du flux sanguin)

On découvre que plusieurs études ont montré une amélioration significative de l’ouïe après supplémentation de 30 à 40 mg par jour de vinpocétine.


Ingrédient 3 : l'ail des ours pour la décongestion et purification


L'ail des ours, à ne surtout pas confondre avec le muguet auquel il ressemble tellement (mais qui, pour le coup, est un poison violent) est votre allié dépuratif. Particulièrement appréciable au printemps où il recouvre les sols ombragés et marécageux des forêts, nous n'allons pas nous attarder sur la saison de l'année pour profiter de ses bienfaits.


Quels sont-ils, ses bienfaits ? (4)

  • Forte action détoxifiante et purifiante

  • Détoxification du foie grâce au soufre présent

  • Rééquilibrage de la lipidémie sanguine

  • Antibactirien

  • Antiviral

  • Antifongique

  • Antiparasitaire

Le Dr Kuenzle ne tarissait pas d'éloges sur l'utilisation du gui en tant que dépuratif et pour tous les problèmes de peau (généralement liés au foie) : "Aucun simple de cette terre n'a un tel effet lors de la purification de l'estomac, de l'intestin et du sang."



Faire la potion magique


Je ne vais pas vous faire sortir la serpe d'or, ni le chaudron d'ailleurs. Quoi que je crois profondément à un retour vers ces belles valeur de connexion à la nature et de l'utilisation des "simples", nous allons ici aller au plus euh... simple. :)


Et le plus simple, à mon sens ce sont les teintures-mères : pas de préparation, pas de dosage et les produits sont standardisés ce qui facilite encore le processus.


Vous en trouverez d'excellente qualité à l'Herboristerie du Valmont

Gingko Biloba : 20 à 25 gouttes, 3 fois par jour

https://www.herboristerieduvalmont.com/teintures-mere-extraits-de-plantes-fraiches/20-teinture-mere-de-ginkgo-bio-50-ml-ladrome-3486330011911.html

Gui : 20 à 25 gouttes, 3 fois par jour

https://www.herboristerieduvalmont.com/teintures-mere-extraits-de-plantes-fraiches/1286-teinture-mere-de-gui-50-ml-bio-ladrome--3486330014233.html

Ail des ours : 15 à 20 gouttes, 3 fois par jour

https://www.herboristerieduvalmont.com/teintures-mere-extraits-de-plantes-fraiches/1055-teinture-mere-d-ail-des-ours-50-ml-bio-ladrome-3486330010631.html


La vinpocetine se trouve sous forme galénique :

https://www.biovea.com/fr/product_detail.aspx?NAME=VINPOC%C3%89TINE-10mg-90-Capsules-Molles&PID=1746



Contre-indications et précautions


Ce n'est pas parce que j'illustre mon article avec des vignettes de BD qu'il ne faut pas faire attention au contenu. Comme toujours, les plantes peuvent avoir des effets indésirables et il est nécessaire de s'assurer auprès de votre médecin que vous pouvez les prendre sans risque.


A savoir que :

  • L'ail des ours, la vinpocetine et le ginkgo sont déconseillés si vous prenez des anticoagulants

  • De même, si vous vous apprêtez à subir une intervention chirurgicale, interrompez la prise de ces plantes 3 semaines avant l'intervention.


Les minéraux


Je ne reviendrai jamais assez sur la nécessité de veiller à votre capital minéral. Nos modes de vie nous pompent littéralement nos minéraux et nos apports ne sont pas suffisants pour couvrir nos besoins. Le plasma marin reste le meilleur apport possible.


Conclusion


Et voilà, nous avons notre potion, si elle n'est pas magique, elle sera un élément du puzzle pour un retour à la santé globale. (et certainement un grand coup de pouce pour tous.tes ceux.elles qui souffrent de problèmes circulatoires.) Pour ce qui est des effets sur les acouphènes, il n'y a qu'à expérimenter. Nous sommes tous différents et il est malheureusement impossible de prédire ce qui fonctionnera pour vous. Mais comme je le dis toujours et comme j'insiste dessus dans le programme : les acouphènes nécessitent une prise en charge globale. C'est donc à vous de combiner les méthodes et d'améliorer progressivement votre santé globale pour aider votre corps à retrouver ses capacités auto-réparantes.

Et n'oubliez pas de me faire vos retours : ils sont précieux pour mon travail et les personnes qui cherchent des solutions.


Je vous souhaite une magnifique journée, pailletée de joie et de sérénité.


Claire


J'insiste sur le fait qu'à mon sens, une rééducation reste nécessaire si vous souffrez d'acouphènes et d'hyperacousie afin de remuscler votre oreille et de la fortifier. Que ce soit la musicothérapie, Tomatis ou Oreblue : allez vers ce qui vous parle mais ne laissez pas votre oreille avec une capacité adaptative réduite.


Sources

(1) https://www.tinnitusformula.com/library/19-clinical-studies-on-ginkgo-for-tinnitus/

(2) "La santé par les plantes" (éditions Alpen)

(3)(4) "La santé à la pharmacie du Bon Dieu" Maria Treben


654 vues